Stéphane

Stéphane

Paléo qu’est-ce que c’est pour vous?
Mon premier Paléo c’était au bord du lac. Je devais avoir 20 ans. C’était, avec Montreux, les 2 festivals où je pouvais aller écouter la musique que j’aimais vraiment. Les artistes tels que Joe Jackson, les débuts de Couleur 3, James Brown. C’est plein de souvenirs, de grandes émotions musicales comme The Who ou Téléphone.

Avoir 40 ans, qu’est-ce que ça signifie?
Une sacrée transition. L’année où ma fille est née, plein d’émotions. C’est quand même important.

Votre lieu favori sur le festival?
Les lieux étranges où il y a des sculptures. Les expos, les structures improbables. Je suis sensible à l’art.